jeudi 30 avril 2015

CHAUMONT-sur-Loire

Le domaine de Chaumont-sur-Loire 
(département : Loir-et-Cher) 

Dernière visite du château le dimanche 19 avril 2015

La forteresse de Chaumont-sur-Loire fut bâtie vers l’an 1000 pour surveiller la frontière entre les comtés de Blois et d’Anjou. En 1465, Louis XI fait brûler et raser le château qui sera reconstruit quelques années plus tard.
Propriété de la famille d’Amboise durant 500 ans, c’est Charles II d’Amboise qui inaugure sa métamorphose en château d’agrément dans le style Renaissance.
En 1550, Catherine de Médicis acquiert le domaine, mais ne lance pas de grands chantiers sur le château, dont elle se sépare en 1560, au profit de Diane de Poitiers.
En 1875, Marie-Charlotte-Constance Say achète le château et se marie avec le prince Henri-Amédée de Broglie. Cédé à l’Etat en 1938 par la Princesse d'Orléans et Bourbon, le Domaine de Chaumont-sur-Loire est la propriété de la Région Centre depuis 2007, et Etablissement Public de Coopération Culturelle depuis janvier 2008.
Si la visite du château est intéressante, le domaine est devenu célèbre grâce au festival international des jardins qui se tient depuis 1992. Chaque année une vingtaine d’artistes paysagers de divers pays réalisent des compositions étonnantes et variées.
Le domaine de Chaumont est aussi un centre d’arts et de nature. Depuis 2012, des œuvres contemporaines pérennes, d'autres temporaires, sont installées dans le château et le parc.
Ce lieu est vraiment à découvrir.


1-Dans le château
Gabriel Orozco (Mexique) : Fleurs fantômes. Peintures inspirées de restes de papiers peints trouvés dans les combles du château

Edward Burtynsky (photographe canadien)

Yannis Kounellis (Grèce) : Forêt de poutres et de cloches. Dans les cuisines du château

Gerda Steiner et Jörg Lenzlinger (Allemagne) : Installation dans la chapelle

2-Dans les écuries
Vincent Barré (France) a sculpté une mystique couronne de bois, de bronze et de cire sous l’Auvent des Écuries.

Patrick Blanc (France) : Sculpture végétale

Dans le manège - Tunga (Brésil) – L’élément central de l’installation est un énorme tronc d’arbre fossilisé et poli. L'artiste Tunga, présent le jour de l'inauguration de l'exposition temporaire (3 avril 2015).

3-Dans les communs
El Anatsui (né en 1944 - Ghanéen qui vit au Nigéria). Immense tenture composée de petits éléments métalliques de récupération.

Xavier Zimmerman (Photographe français). Sur ces photos de paysages, seul le premier plan est net.

Henrique Oliveira (Brésil) a inventé une forme phénoménale, mi-animale, mi-végétale, sortie du grenier d’une grange : « Momento Focundo ».


4-Dans le parc historique
C’est au prince Henri-Amédée de Broglie que le château doit la création de son parc historique, conçu à partir de 1884 par Henri Duchêne, l’un des plus grands architectes paysagistes français de la fin du XIXe siècle.
Armin Schubert  (Autriche) : Objets sphériques

Christian Lapie (France) : La Constellation du fleuve

Tadashi kawamata (Japon) : Cabanes dans les arbres

Tadashi kawamata : Promenade sous les arbres

Tadashi kawamata : Promontoire s'élançant vers la Loire

Anne et Patrick Poirier (France) : L’œil de la Mémoire

Anne et Patrick Poirier : Capella dans la clairière – Composée de 8 dalles de marbre sur lesquelles sont gravées des inscriptions :.
A l’extérieur (en partant de la dalle de gauche) : OUBLI / Rêve / EMOTION / PASSION / RAISON / IMAGINATION / OBSERVATION / OUBLI
A l’intérieur (en partant de la dalle de gauche) : FRANCHIE / LA PORTE ETROITE / VERS LE CŒUR… / MAIS… NON, / VOUS NE VERREZ RIEN / SI VOUS RESTEZ AINSI / SPECTATEURS / EBAHIS DE L’APPARENCE
Au centre de la capella, un cerveau de pierre est posé sur le sol.

Antti Laitinen (Finlande) : L’Arbre chevalier


Nikolay Polissky (Russie) : Les Racines de la Loire. L'artiste a construit une stupéfiante figure géante formée de milliers de ceps de vigne.

François Méchain (France) : L’Arbre aux Echelles. Les échelles légères se balancent au gré du vent.

Vincent Barré (France) : Chaos. L'artiste a posé de puissantes formes, enserrant le paysage.

Cornélia Konrads (Allemagne) : Passage et Intérieur en passant

Patrick Dougherty (USA) : Architectures végétales

Rainer Gross (Allemagne) : Construction de bois entre les troncs d'arbre.

Giuseppe Penone (Italie)


5-Dans les Prés du Goualoup
Chris Drury (Britannique) : Carbon Pool. Drury a conçu une immense et fascinante spirale de troncs de pins, de vingt mètres de diamètre, qui semble engloutir le regard et l’imaginaire du visiteur. 


Marc Nucera (France). Sculpteur végétal (bois)

Yu Kongjiang (Chine) : Un petit jardin, "Rond & Carré", promenade entre Terre et Ciel

Andrea Branzi (Italie) : Racinto Sacro. Eléments de verre translucide.

Fujiko Nakaya (artiste Japonaise) a décidé de recréer l'intérieur d'un nuage (à l'aide de brumisateurs)

Shodo Suzuki (Japon) : L'Archipel


6-Festival des Jardins (23e édition en 2014 - le thème : "Les 7 péchés capitaux")
Green without Greed  (USA)


Pour l'Amour de Tongariro (France). Evocation des volcans de Nouvelle-Zélande

Le Jardin d'Arpagon - Ma Cassette (France)

Le Domaine de Narcisse (Italie)


Pour en savoir plus sur le domaine de Chaumont et ses activités